Mika MUNDSEN

Main menu: Accueil | Biographie | | BibliographieAgenda| Galerie | LiensM'écrire


Tailler la zone
(Roman) MJW Fédition, 2009

Fiche du livre Avis de lecteurs La chanson

Fiche du livre

Il arrive parfois qu’une chanson s’impose à vous, s’empare de vous, au point que vous ne puissiez pas vous empêcher de fredonner sa ritournelle. Et puis, après tout, c’est plutôt plaisant de se laisser aller…
Ici, l’auteur, Mika Mundsen, s’est fait attraper, alpaguer, posséder par une chanson d’Alain Souchon. Son rythme, son intrigue ont progressivement fait émerger dans son imagination les profils de personnages, leur caractère, leurs pensées, les ressorts de leurs actions, jusqu’à ce qu’ils prennent corps et vivent sous ses mots pour notre plus grand plaisir.
Alors n’hésitez pas, venez Tailler la zone ! le temps d’une chanson, le temps d’un amour...
Résumé :
Colombe, jeune et fraîche bachelière, auto-stoppeuse, monte dans la belle voiture d’un monsieur qui vient de s’arrêter. Ce dernier présente certains signes d’aisance financière en supplément d’un charme certain, mais il n’est pas loquace. La jeune femme, sur la proposition de son chauffeur, choisit d’écouter un disque d’Alain Souchon, chanteur qu’elle affectionne particulièrement. Alors que les chansons et les kilomètres défilent mollement dans la chaleur estivale, Colombe remarque des signes de vive émotion sur le visage du monsieur. Curieuse, elle le laisse raconter son histoire, et lui, qui semblait vouloir conserver son mystère, se met à s’épancher longuement. Commence alors la narration d’une rencontre, d’un coup de foudre, d’une histoire d’amour, avec ses points culminants et ses vallées : une aventure entre deux êtres que peu de choses semblent pouvoir rapprocher. L’histoire est ancienne, et l’homme tente, par une sorte d’analyse psychologique, de comprendre ce qui s’est passé entre lui et cette femme qu’il a tant aimée. Chemin faisant, on découvre avec lui ses joies et ses peines, ses espoirs et ses regrets.

Avis de lecteurs

Une invitation au voyage

Une belle histoire d’amour impossible doublée d’une réflexion sur la société. Peut-on changer ce pourquoi on vit, ce que l’on est, pour l’être aimé ? Comment faire les bons choix ? Il faut savoir prendre des risques même si on n’est pas toujours gagnant. Mais finalement c’est peut être ça la vie…

Un récit qui m’a touché, car chaque jour qui passe, nous sommes confrontés à des dilemmes dans notre vie amoureuse, professionnelle, familiale…on aurait tous envie un jour de « tailler la zone» . J’ai aussi aimé les descriptions de l’auteur concernant les lieux, je me suis sentie totalement intégrée au paysage, spectateur de cette histoire.
Je n’y connais pas grand chose en stylistique mais j’ai trouvé le récit très bien écrit, beaucoup de style et en même temps fluide à la lecture.
Une belle tranche de vie !

L., Calvados

Mika Mundsen suit le fil de son inspiration, il nous amène parfois dans l’univers du policier, à d’autres instants il nous plonge dans la littérature blanche. Pour son nouveau roman, Tailler la zone, il nous offre une oeuvre très poétique, il a repris la chanson d’Alain Souchon »  Tailler la zone»  en imaginant l’histoire des personnages évoqués par le chanteur. Une très belle réussite. 

S., Calvados
Encore un Mika Mudsen que j'ai adoré! 

Une trop trop belle histoire d'amour même si elle finit mal, mais ça on le savait dès le début hein! 
Je me suis réveillé une nuit 
Marchande de glaces partie... 

C'est beau, c'est poignant...heureusement parfois hilarant, juste quand on ne s'y attend pas et qu'on a la gorge qui se serre dangereusement. Au côté du narrateur on visite Granville (pas que son camping!), puis Paris et enfin le désert des Monts Atlas au Maroc...superbe! 
Et une fin plus que sympa finalement avec un retour dans l'auto avec Colombe et pleins de questions philosophiques apportant une note d'espoir. 

Bref, j'ai adoré!

Je vous conseille vivement d'aller très vite tailler la zone
B., Jura

Et voilà j'ai fini de tailler la zone avec Mika hier soir !

Se laisser embarquer par une chanson qui plus est de Souchon voilà une bien belle idée de départ et de fil conducteur pour un roman ! 

Et qui dans sa vie n'a pas eu un jour envie de "tailler la zone"?! 
Ce roman est donc une belle réflexion sur les rêves d'ailleurs que l'on peut faire et sur la vie et son traintrain quotidien que l'on peut souhaiter quitter ou au contraire conserver ! 

Alors deux êtres se rencontrent avec deux visions de la vie diamétralement opposées et alors que va-t-il se passer ???? 
L'amour qui est le lien qui les unit va -t-il être assez fort pour changer l'autre ... va-t-il se rompre ? 

Une belle réflexion sur le couple également, sur le rapport à l'autre et aux autres. 

Le fil conducteur de cette chanson qui m'a accompagnée pendant toute ma lecture ! 

Mika n'a-t-il pas eu envie de faire un recueil de nouvelles sur pleins de chansons de Souchon ? 

Merci à Mika pour ce beau livre nous interrogeant sur notre propre sort et notre destin sur la manière d'essayer d'appréhender la vie !!! 

S., Loire

Ben voilà, à mon tour je me suis plongée dans "Tailler la zone" ; Comment résister à Mika d'ailleurs!

A partir d'une chanson, écrire un roman (et non pas l'inverse comme cela arrive souvent) c'est vraiment un exercice de style passionnant! 
J'avais un peu peur de m'ennuyer je l'avoue car vous le savez tous, ce n'est pas mon "style" de lecture (si tant est qu'on ait chacun un "style"!), mais j'ai trouvé l'idée vraiment originale et je me suis passionnée pour l'histoire du héros. 
Mais surtout, surtout j'ai adoré l'écriture de Mika. Cette écriture riche et précise; Un vrai nectar, un régal pour les yeux et l'esprit! 
Une très jolie découverte pour moi! 

E., Isère

J'ai dévoré "tailler la zone" mardi, je n'ai pu m'en défaire qu'après le point final ! J'ai reconnu les endroits familiers de Granville au début, puis par la suite, j'avais hâte de savoir comment il allait s'en sortir... J'ai beaucoup aimé. Merci.

L., Calvados

La chanson d'Alain Souchon

Vendeuse de glaces
Boulevard de la plage 
Sous sa bâche elle était belle
Un sourire un peu triste
J'ai senti fraise cassis
Que je pourrais tailler la zone avec elle

Le soir sur les falaises
On est allé voir vanille fraise
Saluer le soleil sur son trône 
En m'enlaçant elle m'a dit
Vendre des glaces m'ennuie
On laisse tout on taille la zone

Dans mon deux pièces à Paris
Elle répétait toutes les nuits
On reste pas dans l'hexagone
Je lui disais laisse-moi faire
Je règle quelques affaires
Après c'est sûr on taille la zone

Moi le bureau l'ordinateur 
Elle mon aspirateur
Ses catalogues de Mobil-Home
Je savais que c'était minable
Je me suis abonné au câble 
On taillait pas vraiment la zone

Elle me disait déconne pas déconne pas
On va pas rester comme ça
Je veux les prairies les fleurs jaunes
On va pas faire comme les gens
Vivre à cause de l'argent
On laisse tout on taille la zone

Elle rêvait de voyages
De bagages de paysages 
Les grosses Harley avec les chromes
Moi mon portable et mes calmants 
Mon plan d'épargne logement
Notre amour taillait la zone

Je me suis réveillé une nuit
Marchande de glaces partie 
J'avais perdu mon petit Kim cône 
Y a plein de filles sur la terre
Mais quand je vois une planisphère
J'ai le cœur qui taille la zone



Livre précédent